Les réseaux sociaux : l’épicentre des complexes

Combien d’entre vous ne possède aucun réseau social ?

Si vous lisez cet article, vous ne faites malheureusement pas parti de ces rares personnes.

Dans la société dans laquelle nous vivons, les réseaux sociaux ont pris une place « primordiale » dans nos vies (pour certains bien sûr!). Avec l’émergence de nouvelles fonctionnalités telles que les stories ou les questionnaires sur Instagram et Snapchat, les utilisateurs peuvent partager leur quotidien avec leur communauté. Jusque-là, le concept était plutôt intéressant mais l’idée de base semble s’être éloigner de la réalité.

Je m’explique. Avec les stories IG plus particulièrement, les utilisateurs se sont lancés dans une réelle compétition. Il s’agit donc de montrer à leurs abonnées ce qu’ils font de leur quotidien qui semble si exceptionnel (à en croire leurs posts).

Qui de nous tous aura la meilleure vie ?

On peut alors voir la façon dont ils vivent, s’habillent, ce qu’ils mangent, leurs loisirs, les endroits qu’ils fréquentent, les magasins dans lesquels ils se rendent etc. Ce qui permet à leur communauté de savoir tout ce qu’ils ont pu faire de leurs journées (et de leur vies) sans même avoir été avec eux (Bonjour le voyeurisme !) mais aussi les intégrer à cette compétition en leur créant des complexes (d’infériorité).

Vous me direz que ce n’est pas possible de se laisser influencer par des stories « d’inconnus » que l’on suit sur les réseaux. Eh bien, détrompez-vous ! C’est la nature même de l’être humain : besoin de gratification, envie, jalousie… Si cela n’existait pas, le racisme n’existerait pas non plus (pas la peine de vous défouler sur moi aujourd’hui, gardez tout ça précieusement pour un prochain article sur le sujet). Revenons en aux faits. Inconsciemment, vous allez vous comparer à ces personnes, vous dénigrer, vous rabaisser, vous lamenter de ne pas pouvoir vous offrir la même vie sans même savoir ce qu’ils se cachent réellement derrière ces posts.

« Pourquoi ne suis-je pas aussi belle qu’elle ? Pourquoi n’ai-je pas la même voiture ? Qu’a-t-il de plus que moi pour mériter tout ça ? J’aurai tellement aimé être comme lui, il est tellement riche. Je ne vaux rien à côté d’eux.« 

Et c’est à ce moment-là que vous allez vous créer des complexes (ou renforcer ceux que vous aviez déjà) que vous n’aviez pas avant d’avoir vu ces stories.

Ne pensez pas qu’en tant que spectateurs vous êtes les seuls à être impactés par cette nouvelle « tendance ». Les « influenceurs » aussi le sont. Ils ont un besoin permament de reconnaissance. Peu importe leur statut social, ils se sentent récompensés et rassurés d’avoir des paroles réconfortantes de la part d’inconnus qui les suivent (idolâtrent pour certains). On va pas se mentir, cela fait toujours plaisir de savoir que de parfaits étrangers apprécient la personne que vous êtes quand votre entourage ne vous le fait plus ressentir.

Pour certains, se dévoiler sur les réseaux sociaux est une mise en scène. Ce qu’ils vous montrent n’est pas leur réelle vie (du moins ils essayent de vous le faire croire). Toute personne est libre de poster ce qu’elle veut ce qui veut aussi dire qu’elle choisira de poster que ce qui la rendra plus appréciable. Je ne dis pas que tout le monde se joue des réseaux sociaux mais on choisit d’exposer la meilleure partie de notre vie. Très souvent, certains se retrouvent pris au piège de leur situation. Eh oui, pour continuer à agrandir leur communauté, avoir plus de followers, il faut qu’ils leur donnent de quoi continuer à s’intéresser et c’est la que le problème se pose. Ils ne se limitent plus à leur quotidien mais inclus désormais tout ce qui était auparavant de l’ordre privé c’est à dire leur famille, leur relation amoureuse et amicales, leur travail, même leur problème de santé. Le but étant de toucher leur public afin de les faire rester.

Il faut tout de même noter que personne ne les oblige. Ne veulent-ils pas garder un caractère privé de leur vie ?

Beaucoup diront qu’ils sont donc devenus des personnages publics ce qui explique qu’ils soient autant exposés. Faux ! Certaines personnalités le subissent d’autres le choisissent. A moins d’être Rihanna ou Kim K, on a souvent le choix du moins on essaye de garder une certaine intimité sur notre vie.

Life is a choice.

L’être humain ne cessera de chercher cette reconnaissance et l’approbation des autres peu importe le prix que cela lui coutera. Il a ce besoin d’exister à travers le regard des autres pour se sentir accompli. Tant qu’il n’aura pas atteint un certain niveau de maturité pour comprendre qu’il n’en a pas besoin, il sera constamment dans cette recherche de reconnaissance.

On a tous été sur les réseaux pour partager certains moments de nos vies. Je ne blâme personne mais j’aimerai que vous ouvriez les yeux sur cette réalité qui en n’empêche plus d’un d’avancer. Take care et ne vous détruisez pas pour quelques posts Instagram !

Et vous que pensez-vous des réseaux sociaux ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s