La Sicilia à l’honneur

Quand il y a plusieurs cuisiniers, la soupe est trop salée.

« Je vous confirme votre réservation : une table pour 2 le mardi 30 Juillet à 20H30. Très bonne soirée Madame. »

A l’occasion des 27 ans de mon chéri, je n’ai pas trouvé de meilleure idée que de le faire voyager en Sicile juste le temps d’une soirée. A défaut de nous y rendre directement, j’ai trouvé une petite alternative (qui me sera beaucoup moins coûteuse bien entendu).

C’est au GranCaffè Convivium que j’ai décidé de fêter sa soirée d’anniversaire. Installé à Paris dans le 8ème arrondissement, à quelques pas des Champs Elysées, ce restaurant nous offre l’opportunité de savourer des spécialités siciliennes. Vous me direz qu’en gros c’est de la cuisine italienne. Eh bien, oui mais ce sont des plats italiens de tradition sicilienne (nuance !). Ouvert en continu de 9h à minuit, vous pouvez y prendre petit déjeuner, déjeuner et dîner. Je suis même sûre qu’ils vous laisserait y passer la nuit.

20h00. Nous venions tout juste de finir de nous préparer. Monsieur dans sa chemise bleu ciel dégageait le doux parfum d’un homme heureux qui s’apprêtait à aller dîner avec sa compagne.

Après avoir admirer la beauté des rues parisiennes sur le chemin (ce n’est pas parce qu’on y vit que l’on n’admire pas cette si belle ville), nous sommes enfin arrivés au restaurant. Ce dernier dispose d’une terrasse qui était déjà très occupée. Les différents chefs de rang tous vêtus d’un costume bleu nuit nous ont si bien accueillis que l’on se sentait déjà comme à la maison.

« Bonsoir Messieurs, Dames, une table pour 2, veuillez nous suivre s’il vous plaît. »

Assis au cœur de la salle principale non loin de la terrasse, nous pouvons admirer l’organisation du personnel de ce restaurant. Tous habillés en fonction de leur poste, on pouvait clairement distinguer les chefs de rang, les serveurs et les commis de cuisine.

« Que désirez-vous boire Messieurs, Dames ? »

A ma grande habitude j’ai commandé un mojito, virgin bien sûr et Monsieur s’est contenté d’une bouteille d’eau plate. Pour avoir testé plusieurs mojitos dans différents endroits, je peux vous assurer que celui qui m’a été servi vaut le détour. On sentait vraiment tous les ingrédients : le parfum enivrant de la menthe fraîchement cueillie, l’acidité d’un citron aux mille saveurs, le croquant des glaçons parfaitement pillés, et la finesse des bulles présentes dans l’eau pétillante. Un plaisir de déguster ce genre de mojito.

Place à l’entrée. Un jeune serveur sicilien avait bien lu en nous que c’était pour nous notre première dans ce restaurant. Il a donc gentiment pris le temps de nous présenter la carte et les différents choix qui s’offraient à nous. Si vous avez lu mon article Dis moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es vous savez que nous sommes pas des mangeurs de viande. Nous avons donc opté pour une entrée à partager végétarienne.

Antipasto Giulio + Caprese all Italiana con mozzarella e avocado, 36€

Il s’agit d’un assortiments d’entrées chaudes siciliennes. On y retrouvait des courgettes grillées à la planche, des beignets de mozzarella, des boulettes de riz, des champignons marinées, des aubergines farcies au fromage. Je tiens à préciser que nous n’aimons pas les aubergines mais ce plat a su nous convaincre. Pour la première fois, nous avons pu manger des aubergines et apprécier cet aliment tant détesté. Je ne dis pas que désormais nous allons en acheter pour en manger à la maison, mais nous avons beaucoup aimé la façon dont elles ont été préparées.

Le ventre rempli, la sensation de faim avait totalement disparu. A ce stade du repas, nous aurions très bien pu nous contenter de cette entrée qui au vu de ses quantités (leurs assiettes sont incroyablement gourmandes) n’appelait pas de suite.

Chaud devant, les plats arrivent. Nous avons toujours droit à cette petite présentation du plat par le serveur accompagné d’un « Buon Appetito ! » et de quelques conseils de dégustation.

Pasta allo scoglio, 25€

Voici mon plat : des pâtes aux fruits de mer. Rien de très exceptionnel.. du moins c’est ce qu’on se dit avant de les avoir goûter. Elles sont si exceptionnelles. La cuisson des pâtes étaient tout bonnement parfaite : al dente comme je les aimes. Je réalisais que je dégustais de vraies pâtes italiennes. Une consistance unique avec cette délicieuse sauce tomate que l’on trouve nulle part ailleurs que dans un restaurant italien. Quant à Monsieur, il a choisit un plat veggie (toujours fidèle à ses habitudes) : Ravioli alla crema di Tartufo (18€). Je n’ai malheureusement pas de photo à vous montrer pour ce plat, c’est ce qui arrive lorsque l’on est trop impatient de déguster un plat, n’est-ce pas Monsieur. Il s’agit de pâtes farcies au fromage et à la crème de truffe noire. On pouvait même compter le nombre de ravioli présents dans le plat tellement ils étaient énormes. J’ai bien évidemment mangé dans son assiette.

« Un petit conseil pour la dégustation : les pâtes se mangent sans parmesan pour vous, mais pour les ravioli vous pouvez verser toute la boîte. »

N’étant pas très fan de la crème de truffe noire, j’ai encore une fois été très surprise. Une douceur qui fondait en bouche le tout saupoudré de parmesan frais accompagné d’un petit pain qui m’aura autant marqué que les plats. Frais, moelleux, mais croustillant sur la croûte : un régal !

L’entrée aura eu raison de nous. Nous avons tenté temps bien que mal de finir nos assiettes mais cela a été un échec.

« Alors, ça été ? Monsieur vous n’avait pas mangé. Vous avez mangé que 2 raviolis. Madame, elle a quand même bien mangé. »

Effectivement, Monsieur n’avait rien mangé. Son plat était composé de 8 raviolis. Quant à moi, il me restait moins de la moitié de mon plat mais il était impossible que j’avale une bouchée de plus. Vous l’aurez bien compris : nous n’avons pas pris de dessert.

Avant de nous blâmer, je vous invite à vous y rendre et commander entrée, plat, dessert et vous me direz si vous avez tout mangé. Oui oui, je vous met au défi !

« Pourrions-nous avoir l’addition s’il vous plaît ? »

94 euros. Et c’est Madame qui paye. Nous avons passé une agréable soirée en tête à tête. Rien de mieux pour fêter son anniversaire. Il a apprécié, il était heureux donc moi aussi je l’étais. Mission réussie, anniversaire réussi.

Même si je pense que vous savez déjà ce que je pense de ce restaurant, je tiens à dire qu’il est clairement sous-côté contrairement à d’autres restaurant que je ne citerai pas (hein le Fouquet’s). Beaucoup pensent que les meilleurs restos sont ceux dont tout le monde parle et qui se trouvent sur les grandes places. Et bien, il s’agit clairement d’une idée reçue puisque dans cet article je vous démontre le contraire. Ceux qui se trouvent « dans l’ombre » sont plus souvent ceux qui nous font sortir de notre univers et nous font voyager bien plus que ce auquel on s’attend.

Et vous, comment fêtez-vous vos anniversaires ?

2 commentaires sur “La Sicilia à l’honneur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s