Séries : Black Mirror, un divertissement qui nous renvoie le sombre reflet de notre société

Lorsque vous vous tenez devant un miroir, vous voyez votre propre reflet. Regardez la série Black Mirror et vous aurez le reflet du monde dans lequel nous vivons.

Un samedi soir lors d’une soirée en famille, ma soeur a proposé de regarder un film sur Netflix (vous savez déjà hein). Ne trouvant rien de bien intéressant, elle a préféré continuer une série qu’elle avait déjà commencé : Black Mirror.

Il s’agit d’une série créée par Charlie Brooker assez particulière puisque chaque épisode nous présente une histoire différente, des nouveaux personnages, et un autre aspect de la société. Les épisodes étant indépendants les uns des autres, ils nous offrent la liberté de les regarder comme bon nous semble.

L’épisode qui m’a le plus marqué jusqu’à présent est intitulé « Nosedive » (« Chute libre » en français). Le personnage principal Lacie vit dans un monde où il faut avoir les moyens pour réussir. Je ne parle pas de moyens financiers mais plutôt de notes. En effet, leurs modes de vie est basé sur une application sur laquelle chaque individu note les autres sur 5. Plus on est proche de 5, plus on est populaire et riche.

Vous l’aurez bien compris cet épisode fait référence aux réseaux sociaux : plus on a de likes et followers, plus on est populaire et riche. Elle va alors se lancer dans une course à la meilleure note afin d’obtenir sa vie parfaite. Hypocrisie, mensonges, vices… Elle sera prête à tout. Sauf que Charlie Brooker n’omet pas de souligner que la popularité arrive très vite mais la chute également.

Les réseaux sociaux ont pris une place tellement importante dans le monde d’aujourd’hui que la plupart des personnes oublient d’être-elles mêmes.

L’épisode 3 de la saison 2 intitulé « The Entire History of you » nous présente ce que je considère comme un fardeau dans nos vie : vivre dans le passé. Dans cet épisode, le réalisateur met en scène un couple qui aux premiers abords ne semble plus si bien que cela et dont les soupçons vont commencer à prendre place lors d’un dîner entre amis. Il faut tout de même préciser qu’ils vivent dans un monde où tout être humain dispose d’une fonctionnalité implantée dans leur rétine qui permet d’enregistrer tout ce qu’ils ont pu voir dans les détails. Bien sûr avec la possibilité de les re visionner autant de fois qu’ils le souhaitent. C’est alors grâce à ce système que le personnage principal va pouvoir justifier ses soupçons auprès de sa compagne. En effet, il la soupçonne de tromperie avec un des homme de son groupe « d’amis ». On peut donc le voir re visualiser encore et encore la scène de ce dîner afin de pouvoir déchiffrer d’éventuels preuves de ce qu’il avance.

En tant qu’être humain imparfait, nous avons tendance à ressasser le passé comme si nous pouvions le changer.

A travers cet épisode, on constate clairement que cet homme va se détruire moralement et être obnubilé par cette obsession qui le ronge. Charlie Brooker a voulu nous montrer que conserver toutes nos histoires passées peut tourner à l’obsession qui peut alors se transformer en cauchemar.

Parfois il vaut mieux passer à autre chose plutôt que de ressasser le passé et continuer à se faire du mal.

Je vous recommande réellement de regarder ne serait-ce qu’un épisode (éviter l’épisode 1 vous n’apprécierai pas de continuer la série sinon). En cas de non compréhension de l’épisode, vous pourrez retrouver sur internet des sites qui proposent une explication assez détaillée de la moral de chaque épisode.

Et vous, faites-vous parti des spectateurs ou des acteurs de cette réalité ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s